Un ePrix à New-York en guise de finale ?

La Formule E dans la ville de New-York, voici un rêve fou qui pourrait se réaliser, Alejandro Agag ayant volonté à convaincre les représentants de la cité en question en vue d'y organiser une super-finale de choc !

La FE pourrait faire escale à New-York avec un ePrix en guise de finale. Francefe.fr Un ePrix de Formule 1 à New-York ?

Un ePrix de New-York en FE, le rêve d’Agag

Interviewé par Autosport, le CEO de la Formule E a confié qu’il travaillait très activement à la réalisation de son rêve, intégrerun ePrix New-York au calendrier de la Formule 100% électrique dès la saison 3 et en fin de championnat. Un projet qui nécessite cependant de s’y prendre très tôt, alors que la saison 2 n’a débuté qu’il y a quelques mois :

« Je pourrais positionner l’ePrix de New-York en fin de saison 3, peut-être. Ce sera difficile mais il n’est pas totalement impossible que nous soyons en mesure de réaliser cela dès la saison 3. Nous nous y prenons très tôt mais nous avons vraiment besoin de faire les choix maintenant. »

Ce mois-ci, Agag partira en tournée en vue de visiter les USA mais, aussi, le Moyen-Orient et l’Asie, les villes candidates à l’organisation d’un ePrix de Formule E se bousculant au portillon. Parmi les destinations possibles la saison prochaine, la Canada, l’Australie, Hong-Kong ou encore, la Suisse, font partie de l’équation, avec pour objectif, un calendrier comportant 12 dates en saison 3.

Hong-Kong se met à l’heure de la Formule E

Un calendrier qui reste, d’ailleurs, encore incertain, notamment concernant la course d’ouverture, qui se déroule traditionnellement en Chine, à Beijing. Problème, cette épreuve devra absolument se dérouler au mois de septembre afin d’éviter la période hivernale. Agag estime avoir été chanceux cette saison de ne pas avoir connu de conditions trop désastreuses pour cet ePrix, alors que la neige y faisait son apparition dans la foulée de l’organisation de l’épreuve…

L’homme fort de la Formule E est toutefois sensible à une problématique, celle de la trêve entre deux saisons, trop courte au goût de tous. C’est pourquoi, dans le futur, Alejandro Agag envisage de décaler le lancement du championnat au mois de décembre, ce qui permettrait de rallonger le temps de pause pour les écuries et les pilotes.

 « Ma préférence serait de décaler le début de la saison au mois de Novembre ou Décembre », précise-t-il. « Cette année (donc en saison 3), il sera impossible de réaliser ce décalage mais concernant la saison 4, j’aimerai programmer le lancement plus tard ».

Compte-tenu de sa jeunesse, le championnat du monde de Formule E est appelé à évoluer à chaque saison, du moins concernant son calendrier. Le concept de course en ville « non bruyante » et exempte de toute pollution séduit un nombre croissant de villes, aussi en raison de son caractère moderne, de nature à inspirer, peut-être, les automobilistes et, surtout, un public plus jeune, qui pourrait envisager le concept de voiture électrique comme une norme, dans les années à venir…

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

A propos Auteur invité (375 articles)
L'article est rédigé par un auteur ponctuel, ou un ancien membre de la rédaction. Il n'y a donc pas de renseignement biographique à afficher
Contact : Facebook