Mahindra et la Formule E au secours de l’Inde ?

Comme de nombreux pays, l'Inde fait face, actuellement, à une pollution grandissante, ce qui déplaît fortement à son gouvernement. Parmi les mesures destinées à sensibiliser les Indiens, l'organisation d'un ePrix serait la bienvenue. Et c'est dans cette optique que les cadres de Mahindra ont rencontré plusieurs représentants de ce gouvernement.

Un ePrix de Formule E pour éveiller les consciences

L’Inde est actuellement le troisième pays le plus pollueur au monde, derrière les USA et la Chine. Pour remédier à ce syndrome, le gouvernement souhaite développer considérablement le marché du véhicule électrique et hybride. Objectif, économiser entre 2,2 et 2,5 tonnes de carbutants tout en réduisant de 15% les émissions de dioxyde de carbone.

Pour se faire, l’Inde souhaite mettre en circulation plus de 6 millions de véhicules électriques d’ici l’horizon 2020. Un chantier gigantesque qui passe par la sensibilisation et l’information des automobilistes à cette grande cause.

Pour les y aider, un ePrix de Formule E représenterait une belle vitrine, d’où cette idée d’organiser une course dans les rues de New Delhi dans les années à venir. Six membres du gouvernement à savoir, Suresh Prabhu (chemins de fer), Ravi Shankar Prasad (communication), Ashok Gajapathi Raju (aviation civile), Nitin Gadkari (routes et transports), Prakash Javadekar (Ministre d’état pour l’environnement) et Rajiv Pratap Rudy (Ministre d’état le développement des connaissances) ont, ainsi, rencontré Pawan Goenka, Directeur exécutif du constructeur local, Mahindra, qui s’est exprimé sur le sujet :

« La FIA a très envie de faire en sorte que cela se produise (un ePrix en Inde). Nous avons parlé avec plusieurs personnes qui devront décider si cette perspective d’organisation d’un ePrix est raisonnable ou pas ».

Goenka poursuit :

« Ce genre de course se produit en ville et non sur circuit, ce qui entraîne le blocage de certaines routes pendant une journée, une contrainte pour la population. Mais en même temps, cela offre au pays un rayonnement international »

Outre cette vocation à éduquer la population indienne, la Formule E offre un certain panel de constructeurs face auxquels Mahindra -dont l’écurie est loin d’être ridicule dans ce championnat- peut batailler tels Renault, Audi, DS et, bientôt, Jaguar. Ce qui apporte une crédibilité et une légitimité à ce championnat.

La preuve, une nouvelle fois, que la Formule E dispose d’un potentiel de développement gargantuesque, partout dans le monde. Voilà qui semble assurer la pérennité de la série 100% électrique pour les prochaines années…

source : livemint.com

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

A propos Auteur invité (375 articles)
L'article est rédigé par un auteur ponctuel, ou un ancien membre de la rédaction. Il n'y a donc pas de renseignement biographique à afficher
Contact : Facebook