La Roborace dessinée par le designer de Tron Legacy

La RoboRace, nouvelle série qui devrait, prochainement, se dérouler en levé de rideau des ePrix de Formule E, adoptera un caractère futuriste, de par son concept, digne d'une super-production de Science-Fiction.

Roborace : la Science-Fiction rejoint la réalité

Des courses de monoplaces sans pilotes aux commandes et entièrement dirigées par ordinateur selon un principe similaire à celui de la voiture autonome 100% électrique, voilà qui ne pouvait laisser Daniel Simon insensible, le designer de talent s’étant fait remarqué, entre autre, pour ses concepts futuristes de véhicules des temps modernes.

Avec un concept plutôt difficile à vendre au public traditionnel du sport automobile, les fondateurs du championnat Roborace se devaient de créer l’événement autour de cette idée, tout droit sortie du futur. Dans l’optique d’affirmer les ambitions de cette série, dont la base de spectateurs pourrait se situer auprès des geeks et autres amateurs de technologies avant-gardistes et futuristes, c’est le designer de la mythique moto et, de quelques autres véhicules, vus dans le film Tron Legacy qui a été missionné dans le but de penser la monoplace du future, celle qui sera exploitée par les dix écuries appelées à s’engager dans le championnat du monde Roborace.

Outre son travail dans Tron Legacy, l’Allemand Daniel Simon a également contribué, de par ses créations, à des films cinématographiques comme Oblivion, Captain America The First Avenger ou, encore, Prometheus (Ridley Scott). Plus récemment, en 2013, Simon avait été à l’origine des dessins de la toute première moto issue de la marque Lotus, la très originale Lotus Motorcycle C-01.

Machines sur quatre roues, aériennes ou amphibies, le designer s’est fait, ces dernières années, une solide réputation en tant que maître incontesté dans le domaine de la création de véhicules ayant fait la gloire du cinéma de Science-Fiction.

Dans un registre totalement différent, il avait pensé la Formule 1 de la défunte écurie Hispania Racing Team (HRT), en 2011, en vue d’offrir à la petite équipe une image dynamique et moderne.

Alejandro Agag, CEO du championnat du monde de Formule E a donc souhaité s’offrir les services de l’ingénieur au Curiculum Vitae riche et prestigieux, afin de poursuivre dans la voie ouverte par la Formule 100% électrique à savoir, bousculer les codes établis.

Agag a par ailleurs confirmé lors d’une prise de parole récente au sein de l’Université d’Oxford, que le championnat Roborace ferait bel et bien ses débuts à la rentrée prochaine, soit pour le lancement de la troisième saison de FE.

Pour ce qui concerne les visuels de cette discipline totalement à part, ils devraient être diffusés très prochainement -toujours d’après Agag, soit, vraisemblablement, le mois prochain. Avec de telles révélations, les organisateurs ont, sans aucun doute, réussi leur coup c’est à dire, susciter la curiosité voire, l’excitation auprès des spectateurs potentiels de la Roborace…[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

A propos Auteur invité (375 articles)
L'article est rédigé par un auteur ponctuel, ou un ancien membre de la rédaction. Il n'y a donc pas de renseignement biographique à afficher
Contact : Facebook